Fruits Rouges

Le Mali échappera t-il à la suprématie occidentale ? par O.G. KUNTA

Le Mali échappera t-il

à la suprématie occidentale ?

1450176_1434522080100705_806844622_n
Pendant que les Maliens dorment comme d’habitude, le gouvernement Français, de mensonge en mensonge est en train de préparer la séparation du Mali dans les coulisses.

Au vu et au su de tout le monde la France ment et persiste dans le mensonge. La semaine dernière, Laurent Fabius sans honte ni vergogne a déclaré que son armée agit selon les décisions d’Ibrahim Boubacar Keita, alors que la réalité sur le terrain est tout autre chose. Lire la Suite

Share

Mali : bilan d’une année de désastre : Ils volent déjà notre pétrole au Nord.

Mali :

bilan d’une année de désastre :

Ils volent déjà notre pétrole au Nord.

 par Mohamed Coulibaly

L’agression du Mali, ce n’est plus un secret, a été un montage brinquebalant orchestré par la France de Nicholas Sarkozy, soutenue par les Etats-Unis de Bush à Obama, financée par leur ami commun du Qatar, instrumentalisé bien avant la campagne de Libye, et qui escompte au bout un retour sur investissement. En effet, il lui a été promis d’être, avec la firme TOTAL, aux avant-postes de l’exploitation frauduleuse du brut malien. Des informations de presse vérifiées avaient fait état du débarquement à Tessalit, par des cargos qataris, de matériels lourds qui n’étaient pas des armements. Il apparaît, selon des renseignements de source, qu’il s’agit d’équipements de forage de puits pétroliers. Ce qui n’était, pour moi, qu’une hypothèse, semble bien se vérifier à présent. En effet, cette histoire sans queue ni tête d’étrangers en semblant de « djihad » dans un pays musulman, sans précédent dans le monde, cache mal la razzia de l’or, noir et jaune, en cours dans le désert malien que les deux puissances nommées ont toujours convoité.

De la manière dont la France et ses alliés ont manœuvré sur le « Dossier du Sahel », en mettant les pauvres Chefs d’Etat de la CEDEAO en première ligne pour endosser des décisions hostiles au peuple malien, nous avions compris que les puissances bellicistes (France, Etats-Unis, Grande Bretagne) de l’OTAN cherchaient à gagner du temps. Curieux manège. On a pensé que le dilatoire servait à attendre les renforts de leurs mercenaires, à redéployer à la fin de la campagne de Syrie. Mais, tâchons de suivre le fil des évènements, ils sont révélateurs du stratagème.

Traitrise du Chef de l’état de l’époque…

Au départ, par la traîtrise du Chef de l’Etat de l’époque, chef suprême des armées, des jeunes soldats maliens sont massacrés à Aguel Hoc par des assaillants blancs, après un cas similaire à Abéibara, étouffé un an plutôt. Le gouvernement de Sarkozy applaudit, parlant de « succès militaire » du MNLA, qu’il venait de monter de toute pièce, son cheval de Troie. La chaîne qatari Al Jazzera diffusa en boucle les images de l’attaque, avec Iyad Ag Gahly, conduisant la prière. Tandis que les Maliens sont consternés par l’horreur, et que, ATT, le bonimenteur cherche à se disculper à la télévision, personne, nulle part, ne condamne l’odieux crime exhibé sur la toile comme un trophée de guerre.

L’agression du Mali est superbement ignorée par l’ONU

L’agression du Mali est superbement ignorée à l’ONU, caporalisée par les commanditaires. C’est lorsque le bachibouzouk est chassé du pouvoir, que commence l’élucubration outrancière des Occidentaux sur la légalité, dans un pays qu’ils savaient livrés aux bandits et hors-la-loi par un pouvoir corrompu, immoral, qui n’a cure de légalité, et dont chaque acte est entaché de vices. Ils avoueront eux-mêmes que la démocratie au Mali n’était qu’une farce, sans élection, qui n’a perdu que la façade. Malgré tout des charlatans de sombre dessein, se disant anti-putschs, continuent, sans honte, de parler de l’exemple démocratique malien. Ils ignorent, apprentis sorciers, que l’Armée est une composante de la société politique, et que l’institution militaire n’a pas vocation à gouverner, mais à arbitrer, si. L’Armée ne fait pas de politique, mais se mêle de politique, puisque son personnel vote, libre de sa conscience. Lire la Suite

Share

La piraterie transplantée des océans à la terre ferme

La piraterie transplantée

des océans à la terre ferme

par Youssef GIRARD

« pourquoi travailler lorsqu’on peut piller ? »

1492, date de la chute de Grenade et de l’arrivée des navires de Christophe Colomb en Amérique, signe la naissance du capitalisme par ce que Marx appelait l’« accumulation primitive » exercée contre les peuples d’Amérique et d’Afrique. Cette première phase expansionniste qui fut marquée par l’extermination des Amérindiens et la réduction en esclavage de millions d’Africains, permit à l’Occident d’accumuler des richesses par le pillage et l’exploitation. Cela faisait dire à l’auteur du Capital que la naissance du capitalisme fut « célébrée par une sorte de massacre des innocents ».

Share

Mali : La politique du FMI

Mali : La politique du FMI

Le Mali possède de nombreuses ressources naturelles allant des mines d’or jusqu’aux innombrables rizières. Paradoxalement le peuple malien mange un riz industriel venant de l’Orient… Investig’Action s’est entretenu avec Eric Pauporté, spécialiste du Mali. Il nous a éclairé sur la question et nous a demandé de veiller au grain… Lire la Suite

Share

Ruée vers l’or au Mali. Qui accourt ?

 

Ruée vers l’or au Mali. Qui accourt ?

Une interview d’Eric Pauporté par Investig’Action

25 novembre 2010

Le sage grec Chilon disait : « Le feu éprouve l’or et l’or éprouve l’homme ». Le dernier documentaire d’Eric Pauporté, Mali d’or, confirme cette maxime. Le cinéaste belge s’est rendu dans le pays d’Afrique de l’Ouest, sur le site minier de Morila. Investig’Action a rencontré Eric Pauporté. Il nous explique comment les multinationales du secteur minier ont les mains libres pour exploiter l’or du Mali dans des conditions insupportables pour les populations locales et l’environnement. Il nous dévoile également le véritable rôle de la coopération dans les relations Nord-Sud

 

Share