Fruits Rouges

GOUVERNER PAR LA DETTE de Maurizio Lazzarato

GOUVERNER PAR LA DETTE

de Maurizio Lazzarato

 

1642223GOUVERNER PAR LA DETTE
Maurizio Lazzarato

aux éditions Les prairies ordinaires
240 pages, 16 €

ISBN 978-2-35096-089-0

« Que devient l’homme endetté pendant la crise ?

Quelle est sa principale activité ?

La réponse est très simple : il paye. »

Experts, hommes politiques et éditorialistes sont unanimes : la dette qui grève les finances publiques entrave la croissance, fait exploser le chômage. Les États doivent à tout prix se désendetter s’ils veulent rassurer les marchés et retrouver le chemin de la prospérité. Le diagnostic de Maurizio Lazzarato est tout autre : la dette, dans le système capitaliste, n’est pas d’abord une affaire comptable, une relation économique, mais un rapport politique d’assujettissement et d’asservissement. Elle devient infinie, inexpiable, impayable, et sert à discipliner les populations, à imposer des réformes structurelles, à justifier des tours de vis autoritaires, voire à suspendre la démocratie au profit de « gouvernements techniques » subordonnés aux intérêts du capital.
La crise économique de 2008 n’a fait qu’accélérer le rythme de formation d’un « nouveau capitalisme d’État », qui organise une gigantesque confiscation de la richesse sociale par le biais de l’impôt. Dans un inquiétant retour à la situation qui a précédé les deux guerres mondiales, l’ensemble du procès d’accumulation est tout entier gouverné par le capital financier, qui absorbe des secteurs qu’il avait jusqu’alors épargnés, comme l’éducation, et qui tend à s’identifier avec la vie même. Face à la catastrophe en cours et au désastre qui s’annonce, il est urgent de sortir de la valorisation capitaliste, de nous réapproprier nos existences, savoir-faire, technologies et de renouer avec le possible en composant, collectivement, un front du refus.

Gouverner par la dette, le dernier livre paru de Maurizio Lazzarato, comporte un lexique introductif : Austérité, Dette publique, Impôt, Croissance, Crise, Capitalisme d’état, Gouvernementalité, Lutte de classe, Finance, Transversalité, Capital humain, Réformisme, Refus du travail, Rupture, Destitution/Institution, Représentation, Possible, Machines et signes, Le capital est un opérateur sémiotique, Force.
On peut lire ces 20 pages sur le site des éditions des Prairies ordinaires : LIRE