Fruits Rouges

Rancière : «L’élection, ce n’est pas la démocratie»

«L’élection, ce n’est pas la démocratie»

par Jacques Rancières

Le Nouvel Observateur : L’élection présidentielle est généralement présentée comme le point culminant de la vie démocratique française. Ce n’est pas votre avis. Pourquoi?

 Jacques Rancière : Dans son principe, comme   dans son origine historique, la représentation est le contraire de la démocratie. La démocratie est fondée sur l’idée d’une compétence égale de tous. Et son mode normal de désignation est le tirage au sort, tel qu’il se pratiquait à Athènes, afin d’empêcher l’accaparement du pouvoir par ceux qui le désirent. Lire la Suite

Share

Chroniques d’une catastrophe, les Français hors d’Afrique

Chroniques d’une catastrophe,

les Français hors d’Afrique

par Raharimanana, écrivain malgache

L’Afrique est absente de la campagne pour l’élection présidentielle française. Pourtant, l’Hexagone ne peut pas se passer du continent. Le regard sans concession de l’écrivain malgache Raharimanana.

Le président français au sommet Afrique-France de Nice, 1er juin 2010. AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE
Share

Le retour du Colonel Peters

Le retour du Colonel Peters

par Paul DELMOTTE

En juin 2006, le lieutenant-colonel retraité de l’US Army, Ralph Peters, s’était fait connaître par la publication dans l’Armed Force Journal d’une carte de sa main (voir ci-dessous) envisageant une complète refonte des frontières du « Grand Moyen-Orient » où G.W.Bush projetait d’injecter la démocratie parlementaire – et de marché ! – à l’occidentale.

 

Lire la Suite

Share

L’agrobusiness à l’assaut des terres irriguées de l’Office du Niger

Dans le nouveau gouvernement de Cheick Modibo Diarra, le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche est détenu par Moussa Léo Sidibé. Il est en terrain connu pour avoir été jusqu’en janvier dernier, secrétaire général du ministère de l’agriculture, et PDG de l’Office du Niger sous le régime Moussa Traoré. En cette période où 104 communes du Mali sont menacées d’insécurité alimentaire, la nomination à ce poste d’un tenant de l’agrobusiness n’est pas de très bon augure. (note de Fruits rouges, pour plus d’explication, voir l’article ci-dessous)

————————————————————————

L’agrobusiness à l’assaut

des terres irriguées

de l’Office du Niger

par Florence Brondeau

Article publié par Cahiers Agricultures (janvier-avril 2011)

Des programmes d’aménagement colossaux sont entrepris dans les systèmes irrigués de l’Office du Niger et laissent augurer des mutations sans précédent. L’État malien et ses partenaires s’engagent vers la promotion de l’agrobusiness et la privatisation du foncier. Le modèle de développement agricole fondé sur l’agriculture familiale semble donc être remis en question. Cette région est à l’aube de recompositions socio-spatiales et de désajustements tant socio-économiques qu’environnementaux que l’on commence tout juste à pressentir. Dans ce contexte, de nombreuses questions doivent être soulevées quant aux perspectives de développement de ces systèmes irrigués alors que de sérieuses réserves sont à avancer quant à la vocation de l’agrobusiness à sécuriser l’approvisionnement alimentaire du Mali et des pays voisins.

Figure 1

L’agrobusiness à l’assaut de la zone Office du Niger (Mali). Schématisation des extensions envisagées

Projets bénéficiant d’attributions foncières à grande échelle dans la région de Macina (Mali, Office du Niger).

Lire la Suite

Share