Fruits Rouges

Le hussard rouge : Daniel Bensaïd, 1946-2010 par Sebastien Budgen

Le hussard rouge :

Daniel Bensaïd,

 1946-2010

par Sebastien Budgen

Ce texte, initialement publié par International socialism en juin 2010, rend un hommage mérité à Daniel Bensaïd et présente l’avantage de resituer le contexte historique. Il donne à voir  que cette (notre) génération militante a tenté de comprendre et changer le monde ! Nous reproduisons donc ici la traduction de Florine Leplâtre publiée sur la site de Contretemps le 13 juillet 2013.

———-

Bensaïdbis

« On prétend souvent qu’il faut vivre avec son temps. Ce temps se meurt. Faudrait-il aussi pourrir et disparaître avec lui ? » (2004, pp. 460-461)1

« Mais parce que tu es tiède, et ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche. » 2

Le temps prélève actuellement un lourd tribut sur les penseurs de la gauche radicale. Il suffit de faire la liste des noms de ceux que nous avons perdus récemment pour prendre la mesure de l’hécatombe : Georges Labica, Giovanni Arrighi, Peter Gowan, Gerald Cohen, Howard Zinn. Le rouleau compresseur avance inexorablement, prenant de la vitesse à mesure qu’il progresse. Chaque mort nous laisse pleins d’horreur et de regrets : encore un allié qui s’en va au mauvais moment, encore un tas de textes mal assimilés, encore un chemin de recherches et de réflexions qui s’arrête d’un coup. Mais pour ceux d’entre nous qui appartiennent à la gauche révolutionnaire, ceux d’entre nous qui sont encore engagés dans des démarches d’organisation, la disparition récente et soudaine de deux camarades en particulier, malgré leurs différences sous bien des aspects – esthétiques, stylistiques, intellectuelles, et de tempéraments – nous laisse dans une grande solitude, surtout en cette conjoncture sombre et incertaine. Lire la Suite

VICTOR SERGE

QUI ETAIT VICTOR SERGE ?

Viktor Lvovitch Kibaltchich, dit Victor Serge, est né à Bruxelles le 30 décembre 1890. Il aurait pu naître ailleurs, à Londres ou à Paris, au gré des voyages de ses parents, des émigrés. Son père, officier russe, devenu médecin, est un militant socialiste. Sa mère est d’une famille de petite noblesse polonaise. Serge a une enfance difficile, presque misérable. Il connaît toutes les privations. A quinze ans, il est apprenti photographe, puis garçon de bureau. Il est déjà membre de la Jeune Garde socialiste d’Ixelles. Avec quelques camarades, il rédige et compose un bulletin, Communiste. A Paris, où il se mêle aux milieux anarchistes, il collabore à diverses publications : Le Libertaire, La Guerre sociale. Pour vivre, il effectue des travaux de correction et des traductions. Lire la Suite

Benjamin Perret : éléments de biographie

BENJAMIN PÉRET – ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES

Né le 4 juillet I899, à Rezé, près de Nantes.

I9I7 à I9I9 : Sa mère le force à s’engager dans les cuirassiers, il part pour les Balkans, est rapatrié en Lorraine.

I920 : Admirateur de Mallarmé, il débarque à Paris pour se « lancer dans la littérature », fait la connaissance de Breton, Aragon, Eluard au premier « Vendredi de Littérature ».

I92I : Au cours des manifestations Dada, Péret, au Procès Barrès, incarne le Soldat inconnu. Publie Le passager du transatlantique, illustré par Arp (Au Sans Pareil).

I923 : Au I25 du boulevard Saint-Germain, illustré par Max Ernst (Littérature).

I924 : Fondation de La Révolution surréaliste, organe du mouvement surréaliste, qui succède à Dada. Directeurs : Pierre Naville et B. Péret. Immortelle maladie (Littérature). Lire la Suite